Akiko SANTO | La Renaissance Française au Japon

français

français

Akiko SANTO

Médaille de Solidarité et Valeur au discobole

Née à Tokyo le 11 mai 1942.
Entrée dans le monde du spectacle à l’âge de 11 ans, en tant qu'actrice et présentatrice dans les films et la télévision. Elue pour la première fois à la Chambre des conseillers en 1974 et devenue à 32 ans la plus jeune sénatrice du Japon. Elle occupe son septième mandat.
Elle a été vice-ministre de l'environnement et directrice générale de l'Agence pour la science et la technologie (1990-1991). A partir de 2007, elle a été élue pendant 3 ans vice-présidente de la Chambre des conseillers.
Depuis novembre 2010 elle est présidente du Groupe d‘amitié parlementaire Japon-France du Sénat, dont elle est membre et conseillère depuis 2008, Mme Santo a témoigné à de nombreuses reprises son attachement à la France, et notamment à l’occasion de la visite d’une délégation de la Commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat français conduite par son Président, M. Josselin de Rohan, au mois de mai.
Responsabilités actuelles: Présidente du comité d'éthique du parti LDP, présidente de la Japan Health Food and Nutrition Food Association, présidente de Education and Welfare of Hearing Impaired Japon, présidente d'honneur de NPO Japan Nailist Association (Chambre des conseillers), membre de la Commission du Cabinet, membre de la Commission spéciale d'éthique politique et du système électoral.

Distinctions honorifiques :

  • 2012 : Décorée de l’Ordre national de la Légion d’honneur au titre de Chevalier
  • 2013 : Décorée de l’Ordre national du Mérite au titre de Grand Officier

Archives annuelles

Catégories

PAGETOP
Page Top